Patrimoine remarquable

Visites à L'arsenal Militaire

L'arsenal de Carthagène sert de base à de nombreuses unités de l'armée et fournit un appui logistique aux navires militaires qui passent par Carthagène. Les visites guidées doivent être demandées au moins 15 jours à l’avance, par fax (+34 968 127 322), courrier électronique (oajcart@fn.mde.es) ou courrier postal adressé au chef de l’état-major de l'arsenal de Carthagène. La demande devra inclure une brève exposition du motif de la visite et les points suivants:

  • La liste des adultes qui prennent part à la visite (avec indication du prénom, nom, numéro de carte d'identité, lieu et date de naissance), ainsi que le nombre d'enfants mineurs et les coordonnées de leur responsable.
  • S’il s’agit d'une école, un lycée, une association, un centre de jeunes, etc., les coordonnées des enseignants/moniteurs responsables du groupe pendant la visite (prénom, nom, numéro de carte d'identité, lieu et date de naissance, adresse électronique et téléphone portable). Si les enfants sont mineurs, il n'est pas nécessaire d’en remettre la liste ; par contre, on demande de communiquer leur nombre approximatif, leur âge, ainsi que le cours/cycle dans lequel ils se trouvent.
  • Si le groupe veut accéder à l'arsenal en transport collectif, il est nécessaire de communiquer les coordonnées du véhicule et du conducteur: marque, modèle, numéro de plaque, entreprise qui réalise le transport, prénom et nom du conducteur, ainsi que son numéro de carte d'identité. Ce point est particulièrement important pour obtenir l'autorisation d'accès à l'arsenal. Ces informations doivent être communiquées le plus tôt possible, au minimum trois jours ouvrables avant la visite.
Dans tous les cas, il faudra joindre à la demande une manifestation expresse indiquant que tous les participants à la visite possèdent une assurance pour la visite et déchargeant l’armée de toute responsabilité civile pendant la visite (en cas de glissade, chute, etc.).

La visite de la base des sous-marins et de l'un ou l'autre navire de la force d’action navale est également possible, pour autant que l’activité de ces unités le permette. Les visites sont gratuites et se réalisent du lundi au vendredi, entre 10 et 13 heures. Les groupes très réduits (moins de cinq personnes) sont susceptibles d’être regroupés ou inclus dans d'autres groupes plus importants, à la date demandée ou à une autre date.

Le samedi, il est possible de visiter l’arsenal à titre individuel. L'entrée se fait uniquement à 11 heures et n’est pas soumise à un nombre minimum de visiteurs. Au mois d'août, aucune visite n’est programmée.


Visites Aux Archives Municipales De Carthagène

Les archives municipales de Carthagène apparaissent en 1245, en même temps que le conseil municipal, suite à la conquête de la ville par les troupes castillanes commandées par le prince Alphonse X le Sage. Le tout premier document date d'un an après, 1246, lorsque Carthagène se voit octroyer ses limites territoriales.

Ce document et d'autres documents semblables sont conservés dans un coffre en bois dans la salle capitulaire ou salle du conseil municipal. Ce coffre est fermé avec trois clés que conservent le maire, le greffier et un conseiller municipal.

Le volume croissant de documents donne naissance, à partir de la fin du XVIe et début du XVIIe, à un espace indépendant avec une grande armoire destinée à conserver cette documentation.

Du coffre initial et de cette armoire, les archives passent ensuite par différents endroits. Au fil des siècles, le volume des archives n’a cesse de croître et termine finalement à son emplacement actuel, le parc d'artillerie, dont le corps principal, auquel on accède par la place López Pinto, a été réhabilité à cet effet.

Actuellement, plus de 47.000 caisses de documentation sont entreposées sur ses rayonnages compacts.

Selon la loi en vigueur sur l’accès à la documentation et à l'information, toute cette documentation peut être consultée publiquement.

Parc d'artillerie
Place General López Pinto, s/n. 30201 Carthagène
Téléphone: +34 968 128855
Fax: +34 968 508549
Courrier électronique: archivo@ayto-cartagena.es
archivo.cartagena.es

Horaires
Du 15 septembre au 14 juin: lundi à vendredi - de 9:00h à 13:45h. Mardi: de 9:00h à 13:45h et de 17:00h à 19:45h.
Du 15 juin au 14 septembre: lundi à vendredi - de 9:00h à 13:45h.


Zone Archéologique El Molinete

La zone archéologique El Molinete se trouve sur le flanc sud de la colline El Molinete.

La richesse patrimoniale de cette colline comprend: des restes puniques, romains, byzantins, arabes, une partie de la muraille de El Deán du XVIe siècle et des « moulins saliniers » du XVIIe siècle.

Parmi les restes les plus importants, on trouve des sculptures du IIe siècle avant J.-C. associées à un temple situé juste à côté d'une petite chapelle dédiée à la déesse syrienne Atargatis.

En plus de sa valeur archéologique, la zone archéologique El Molinete est un espace de loisirs avec ses jardins, ses espaces boisés, ses promenades et plusieurs points de vue situés sur la partie supérieure de la colline.

L'entrée principale se trouve dans la rue Adarve. On peut aussi y accéder par un escalier mécanique depuis la rue San Fernando.

Horaire: ouvert toute l'année.
Prix de l'entrée: gratuit.


Le Marché aux Poissons

Avec la construction de la halle aux poissons, le port de pêche est devenu la référence pour bon nombre de poissonneries de la région de Murcie.

On sait que, dans les années 40, la vente du poisson à la criée se faisait à partir d’un balcon de l’hôtel de ville qui donnait sur la rue Carnicerías.

En 1955, après plusieurs modifications, la criée est transférée au Club nautique de Santa Lucía, sur les berges de Puerto Piojo. Le bâtiment est dessiné par l’ingénieur Francisco Ayuso, qui était directeur de la Commission des travaux du Port de Carthagène.

C’est depuis la halle actuelle que sort le trône de “Jésus de Nazareth” porté par la confrérie des marrajos, à l’aube du Vendredi saint.

Ce bâtiment, où a lieu la criée quotidienne du poisson déchargé sur le port par la flotte amarrée à Carthagène, est également le siège de la confrérie des pêcheurs. Il est situé dans le bassin de pêche de Santa Lucía. C’est un endroit où l’on respire intensément la tradition maritime et qui conserve le plan classique de ce type de construction, à savoir une grande salle où le poisson est exposé pour être ensuite vendu.


Le Bâtiment du Rectorat

Suite au désamortissement du couvent de San Diego, en 1835, on installa sur ces terrains la Casa de la Misericordia (institution de bienfaisance), plus populairement connue sous le nom de “La Milagrosa” (la miraculeuse), dans le bâtiment que nous connaissons aujourd’hui, afin d’accueillir des personnes âgées et des enfants défavorisés.

En 1923, on décida qu’un nouveau bâtiment serait construit et l’architecte Víctor Beltrí fut chargé du projet. La construction se déroula en plusieurs phases, en raison de l’envergure du projet.

Le bâtiment possède un plan en U. On construisit initialement le corps principal et l’aile gauche. Au moment de sa construction, le style moderniste était déjà révolu à Carthagène et dans toute l’Espagne, raison pour laquelle Beltrí élabora son projet suivant une composition classique, avec une façade éclectique, des corniches à denticules et des axes à éléments répétitifs.

La partie ouverte du U était fermée côté rue par une clôture et disposait d’une porte centrale, qui est conservée de nos jours. Le chemin d’accès en pente contraste avec la rigidité du bâtiment principal, avec des murs latéraux aux formes ondulées en pierre apparente.

La maison de bienfaisance ferma ses portes à la fin du XXe siècle. Le bâtiment a été restauré et accueille aujourd’hui le siège du Rectorat de l’Université polytechnique de Carthagène.


Le Centre de Documentation et D’exposition de Cabo de Palos

Il permet de découvrir le monde sous-marin de la région de Murcie, l’histoire des grands naufrages de Cabo de Palos, la diversité et la richesse des fonds marins de la région, ainsi que la formation de la Mar Menor et la reproduction des hippocampes dans ses aquariums.

Le Centre de documentation et d’exposition de Cabo de Palos se situe à côté du port. Les visiteurs peuvent profiter d’une balade virtuelle à travers l’extraordinaire nature de la région grâce aux cinq aires thématiques et à une maquette centrale, qui permet d’admirer toute la géographie de la Communauté Autonome de Murcie en détail. La projection du vidéo “Cabo de Palos un mar de vida” (Cabo de Palos, une mer pleine de vie) complète la visite.

HORAIRE: ouvert toute l’année, sur rendez-vous par téléphone (+ 34 968 564 532 ou + 34 606 426 120).
TARIF: 3 euros
Accessible

Promenade Dimas Ortega, 24 Cabo de Palos (à côté de l’église)
70287 LA MANGA DEL MAR MENOR
Téléphone: + 34 968 564 532
Pour plus d’informations: https://centrodevisitantescabodepalos.weebly.com/
Courrier électronique: amelia.canovas@gmail.com

Phares De Carthagène

Outre leur fonction principale, qui consiste à garantir la sécurité de la navigation, les phares constituent un ensemble d’édifices remarquables qui, grâce à leur emplacement stratégique auprès de promontoires et falaises de toute beauté, forment un patrimoine portuaire très apprécié tant par la population que par les visiteurs.

Lors de la navigation nocturne, les navires qui viennent de la mer entrent dans le port en suivant la signalisation maritime: les lumières de couleur rouge se trouvent à bâbord (côté gauche) et celles de couleur verte, à tribord (côté droit). Ces signaux sont appelés des marques latérales et nous indiquent les entrées-sorties des ports et, à l’intérieur de ceux-ci, les sens de circulation dans les différentes voies de navigation.

Il existe une justification logique à la couleur des lumières choisies, qui explique pourquoi elles sont vertes et rouges: la sensibilité que nous avons à la couleur rouge est cinq fois moindre que notre sensibilité au jaune ou au vert. C’est pourquoi, lorsque nous naviguons pendant la nuit, nous voyons plus vite la lumière verte que la lumière rouge à l’entrée du port. Le rouge et le vert sont des couleurs complémentaires. Cela signifie qu’elles sont physiologiquement opposées à l’œil nu et ne prêtent pas à confusion.
Ordre des phares: au XIXe siècle, les phares étaient classés en 6 ordres, selon la pratique française. Ce classement était basé sur la distance focale de l’optique du phare: les phares de 1er ordre étaient les plus puissants, avec leurs optiques de 900 millimètres de distance focale, tandis que ceux de 6ème ordre étaient les phares de moindre portée, qui possédaient des optiques beaucoup plus petites, de 150 millimètres de distance focale.

Il n’existe que deux phares de 1er ordre sur la côte de Murcie: Cabo de Palos et Cabo Tiñoso. Ils correspondent à deux importantes jetées orographiques du territoire de la ville de Carthagène.
L’entrée du port de Carthagène est bordée par les phares de Navidad et de la Curra, mais il n’en est ainsi que depuis 1893, car auparavant il existait deux autres phares de chaque côté de l’accès à la baie: les phares de la Podadera et de l’île d’Escombreras.

Image

PHARE DE CABO DE PALOS

Étant donné sa proximité avec la Pallus (grande lagune ou marécage), il reçoit le nom de Cabo de Palos, ou Cabo de la Laguna, ou encore Cabo de la Albufera.

Ubicación
+ INFO
Image

PHARE DE CABO TIÑOSO

Ce phare est construit sur le sommet du cap lui-même; il s¿élève à quelque 146m au-dessus du niveau de la mer et à environ 60m en contrebas de crête la plus haute...

Ubicación
+ INFO
Image

PHARE DES ÎLES HORMIGAS

L¿autorité portuaire de Carthagène a récemment restauré le phare de Las Hormigas. Ce phare est un phare de cinquième ordre, il est situé à 2,5 milles de Cabo de Palos...

Ubicación
+ INFO
Image

PHARE DE LA DIGUE DE LA CURRA

Il prend son nom de la digue de La Curra, sur laquelle il se situe. Localisé sur la partie ouest du mont de San Julián, dans la zone connue sous le nom de lieu-dit de La Curra...

Ubicación
+ INFO
Image

PHARE DE LA DIGUE DE NAVIDAD

Il doit son nom à la batterie de La Navidad toute proche. À partir de la pointe de Navidad, une digue brise-lames fut construite pour permettre...

Ubicación
+ INFO
Image

PHARE DE L'ÎLOT D'ESCOMBRERAS

Le nom de Escombreras vient de ¿pez sgombro¿, c¿est-à-dire maquereau, un poisson très abondant dans les eaux de Carthagène. Au départ, on ne prévoyait pas le besoin de construire un phare, ...

Ubicación
+ INFO